Plus d'informations sur "Qu’est-ce que la rédaction technique?"

En d’autres mots, la rédaction technique signifie que l’information "technique" et bien souvent complexe se traduit en un texte clair et facilement lisible. Voici quelques exemples d’écriture technique:

  • contrat
  • script pour le service client
  • démonstration
  • document de projet
  • FAQ
  • Vidéo ‘How-to’ 
  • instructions
  • article pour une banque de données
  • aide intégrée
  • documents politiques
  • workflow
  • document de projet
  • catalogue de produits
  • emballage de produits
  • présentation
  • notes de mise à jour
  • guide de référence
  • cahier des charges
  • simulation
  • matériel de cours et de formation
  • manuel d’utilisation
  • notice d’avertissement
  • sites web
  • livres blancs

Quelle est la différence avec le copywriting?

  • Le style d’écriture est objectif, sans émotions ou langage coloré.
  • L’objectif du texte est très concret (exécuter une commande dans un logiciel, utiliser un produit correctement, etc.) et les étapes pour atteindre cet objectif sont clairement annoncées. 
  • Vous connaissez avec certitude les lecteurs du texte, ainsi que leurs connaissances sur le sujet. 

QUELLE EST L’APPROCHE UTILISÉE PAR UN RÉDACTEUR TECHNIQUE?

ÉTAPE 1: OBJECTIF ET PUBLIC CIBLE

Le but de la rédaction technique est d’aider le lecteur à atteindre un objectif précis, tel que:

  • Apprendre à utiliser un logiciel
  • Apprendre à se servir d’une machine
  • Consommer en toute tranquillité la nourriture emballée
  • Suivre correctement une notice médicale
  • Suivre une loi

Ce n’est que dans quelques cas, que l’écriture technique a pour public cible le consommateur ordinaire. C’est pourquoi il est primordial de tenir compte de votre public cible: 

  • Quelles sont les connaissances du lecteur?
  • Quelle est la terminologie déjà maîtrisée?
  • Quel objectif espère-t-on atteindre?

ÉTAPE 2: COLLECTER DES INFORMATIONS PENDANT L’INTERVIEW

Puisque l’écriture technique est un sujet complexe, il est souvent nécessaire d’interviewer un expert. Au cours de cette interview, vous pourrez prendre connaissance de toutes les informations nécessaires pour rédiger le texte. Voici quelques conseils à suivre:

Préparation:

  • Fixez un rendez-vous, de visu si possible. Dans le cas contraire, optez pour une discussion vidéo ou un appel téléphonique.
  • Préparez vos questions à l’avance et envoyez quelques-unes à l’expert en rédaction pour qu’il ait le temps de réfléchir à ce qu’il doit précisément relayer et ce qu’il ne peut absolument pas oublier.
  • Pensez à votre public cible : quelles sont les connaissances du lecteur sur le sujet en question? Quels termes utilisés connait-il et quels sont ceux dont il ignore la signification?
  • Prévoyez suffisamment de temps dans votre planning.  Cela vous permet d’avoir la certitude de disposer d’assez de temps pour poser toutes vos questions, et de demander des explications si certaines choses vous échappent.
  • Déterminez clairement votre objectif : Quel est le but que vos lecteurs souhaitent atteindre? Quelle sont les informations requises à ce sujet? Quel est leur ordre? 

Pendant l’interview :

  • Faites attention au scénario parfait, car tout ne marchera pas toujours comme sur des roulettes. Et si quelque chose se passait mal? Vous devez poser cette question-là aussi évidemment.
  • De temps à autre, reformulez les réponses de l’expert avec vos propres mots afin de s’assurer que tout soit bien compris.
  • Formulez vos questions dans un ton neutre. Ne posez pas de questions suggestives.
  • N’ayez pas peur de poser des questions, même si vous pensez qu’elles sont bêtes. Si vous n’avez pas compris, vous ne serez pas en mesure de donner des explications à ce sujet. 
  • Terminez l’interview avec la question suivante : "Quelle est l’unique élément que le lecteur doit retenir?"

ÉTAPE 3: RÉALISER UNE ÉBAUCHE BRUTE

Lorsque vous avez collecté toutes les informations, il est temps d’esquisser un texte structuré et cohérent. Voici quelques règles de base :

  • Biffez les détails inutiles. Posez-vous la question "est-ce pertinent pour le lecteur?"
  • Commencez par les informations les plus importantes.
  • Concentrez-vous sur le contenu et adaptez la forme en fonction du contenu, et non l’inverse.
  • Structurez les informations en fonction des tâches que le lecteur doit accomplir.  

L’information mapping  est une bonne méthode pour traiter de grosses quantités d’information en un texte structuré et cohérent. Veuillez lire ici davantage sur cette méthode.

ÉTAPE 4: RÉDIGER LE TEXTE

Il est désormais temps d’écrire votre texte. Rédigez un texte agréable à lire et accessible à votre public cible :  

  • Utilisez un langage qui peut être compris pas vos lecteurs (pas de jargon spécialisé qu’il ne connaît pas).
  • Donnez des exemples concrets et des analogies pour illustrer les concepts complexes.
  • Rendez votre texte visuel en utilisant des puces, des listes énumératives et des titres percutants. Cela permet au lecteur superficiel de retrouver plus rapidement l’information recherché. 

Voici quelques erreurs courantes:

  • Évitez de changer en permanence le temps des verbes. Utilisez plutôt le temps présent.
  • Évitez le style passif. Utilisez des verbes actifs lorsque c’est possible.
  • Évitez les phrases passives, à moins que vous n’ayez une raison valable.
  • Évitez le langage vague:
  • Démonstratifs imprécis, comme par exemple "Cela active ce mode".
  • Expressions et termes vagues et ambigus (quelques minutes, bientôt, un peu plus tard, etc.)
  • Évitez le langage coloré ou émotionnel. Gardez plutôt un ton neutre et objectif.

ÉTAPE 5: FEEDBACK

  • Si possible, laissez l’expert relire votre texte pour s’assurer que le contenu soit correct. 
  • Faites relire votre texte par une personne externe:
  • Y a-t-il des passages qui ne sont pas clairs?
  • Est-ce que le texte est agréable à lire?
  • Le lecteur pourra-t-il atteindre son objectif?
  • Demandez du feedback à vos utilisateurs, si possible

À la recherche d’un rédacteur technique? Contactez-nous.